Metal Gear Solid 3
Les Théories

La mort vue par Hideo Kojima dans MGS3 : Time Paradox.

Voici le troisième et dernier article concernant la mort dans MGS.
Dans MGS1, nous avions vu que la mort était cinématographique, qu'elle servait l'histoire autant que le jeu. La mort du héros accompagné des pleurs de ses camarades rendait les personnages plus humains. Dans MGS2, l'immortalité est controversée à travers les personnages de Vamp et Fortune.
Dans MGS3, un tout nouveau procédé fait son apparition : le time Paradox. Vous remarquerez d'abord que quand Snake meurt, il n'apparaît plus de "Game Over" ni de "Mission failed", mais : "Snake is dead.". Quand vous tuez Ocelot lors de la mission vertueuse, il apparaît : "Ocelot is Dead", quand vous tuez Eva : "Eva is dead". Tous ces messages se transforment petit à petit en "Time Paradox". L'idée présentée ici est bien que l'histoire est immuable. Nous faisons un bon dans le passé, mais on ne peut changer les événements malgré la grande liberté offerte par le jeu. A l'instar de MGS2 où l'on ne peut échapper au déroulement du jeu qu'en ne cessant de jouer (cf. Théories MGS2 : Le joueur est l'ennemi de Raiden), le joueur ne peut changer les événements. La mort de l'unité Cobras est futile (exemple: il y a au moins trois moments et manière de tuer The End), mais les personnages qui façonnent l'histoire ne peuvent être tués.
Ce qui peut nous pousser à nous poser une question : dans MGS1, Snake n'est pas prisonnier de ses gènes; dans MGS2, on peut se libérer de l'influence extérieure tandis que dans MGS3, on ne peut pas se libérer du passé. Le passé reste ce qu'il est, le revivre n'empêchera pas aux événements de se produire.

dave85

Le Cauchemard de Big Boss lorsqu'il est en prison.

De prime abord on pourrait penser qu'il s'agit d'un bug ou d'une anomalie, que Kojima ait fait une bourde non intentionnelle. Mais ce n'est absolument pas possible ! Pas dans un MGS; ce n'est donc effectivement pas une erreur. Pourquoi alors avoir inclus dans MGS3 un passage de Beat them all ou l'on doit tuer sans s'arrêter ?

Comme nous l'avons remarqué dans MGS3 Jack n'a pas encore (au début) atteint son seuil de maturité en tant que soldat, il hésite à tuer The Boss et ne pense pas encore comme un soldat comme nous l'apprend son premier dialogue avec The Boss ou il lui demande de lui apprendre à penser comme un soldat.
Mais au fur et à mesure de sa progression Big Boss développe un instinct de survie et une façon de penser du soldat parfait.
En tôle le côté "mauvais" de Snake s'exprime, ce en quoi est en train de muer notre serpent se réveille. Big Boss ne vivra ainsi que pour la tuerie éternelle comme il l'apprendra à Snake plus tard dans MG2 quand il sera définitivement passé du côté "obscur" du soldat :
"Qu'importe le vainqueur, notre combat n'a pas de fin. Le vaincu est libre de quitter le champ de bataille, mais le vainqueur est condamné à y errer pour toujours. Et ce survivant ne pourra que vivre une vie de combattant, jusqu'à ce qu'enfin, il ne périsse aussi."
Cette phrase illustre parfaitement le rêve de Jack (Le héros doit tuer sans s'arrêter jusqu'à ce qu'il ne périsse ou jusqu'à ce que Jack ne se réveille et reprenne les cordes) et reprend les propres termes de The Boss...
Snake a ainsi administré la façon de penser du soldat qu'il voulait tant posséder.
Il se rapproche aussi de The Boss et c'est cela ainsi que le côté mauvais de Snake que Kojima a voulu nous montrer.

Ainsi Kojima ne s'est point tromper et illustre ici une fois de plus son génie.

Gladiator

Les Cobras.

La mission Snake Eater représente l'ultime épreuve pour notre héros afin qu'il arrive à maturité.
Nous avions déjà vu que Snake "mue" dans la prison (Cauchemar Big Boss).

Au début de la mission Snake n'est pas autonome, il hésite tout le long à tuer The Boss et ne peut se résoudre à tirer dessus.
Mais pour ce faire, les patriotes ont prévu un petit tour de force, pourquoi Kojima aurait placé l'unité Cobra dans le jeu, alors que ceux-ci n'ont même pas d'histoire propre, à nous raconter.
Le fait que ceux-ci meurent dans des explosions montrent aussi que leur mort est banalisée, et est moins touchant que le cadavre de Wolf ou de l'arme de Raven dans MGS1.
Mais alors pourquoi sont-ils dans le jeu ?
Ne serait-ce qu'un cadeau au GRU ? Non, bien sûr, c'est tout simplement un prétexte.
En affrontant les membres de l'unité Cobra; Snake mue progressivement, il va devoir se battre contre lui-même pour réussir. Il va devoir se battre contre les éléments.

Ainsi The Pain représente l'eau, le combat est d'ailleurs dans une grotte marine et The Pain est fluide, il n'est pas très vif mais trouvera toujours le moyen de contourner vos barrages, The Pain enlèvera alors son masque et utilisera les balles-abeilles lorsqu'il voit que sa barre de vie à atteint la moitié (Un peu comme un torrent qui ruisselle à travers les roches).
Ici Snake va apprendre la technique, il faut apprendre à faire un beau petit lancer de grenade puis plonger tout en évitant les abeilles.

The Fear représente l'Air. Le combat est ainsi violent et rapide ou doux comme la brise lorsque The Fear s'arrête sur une branche. Il est aussi très aérien et le regard de Snake se porte toujours vers le haut.
The Fear représente un petit peu la peur de Snake quant au ciel, quelque chose que l'on ne puisse comprendre.
Snake apprend ici la virtuosité et la vivacité, il faut user de vitesse et se planquer habilement contre un arbre pour s'en sortir sain et sauf.

The End représente bien entendu la terre, il est toujours confondu avec le sol et le battre demandera patience, comme lorsqu'un paysan cultive sa terre. Ici il va falloir cultiver sa proie et l'amener la ou nous voulons qu'elle soit, la découvrir petit à petit et gouter rapidement ce qu'elle nous à offert.
Notre homme apprend ici la patience et la précision, notre serpent devient méticuleux et observateur.

The Fury représente évidemment le feu, le combat est rapide et nerveux. Il faut fuir le feu comme la rage.
Snake va apprendre à se battre avec violence, jusqu'au bout il va devoir se battre et redoubler d'effort lorsque The Fury s'énerve. Snake va connaitre la douleur du feu et va devenir un vrai combattant qui n'a plus peur de rien devenir ainsi courageux et persistant.

Enfin Snake ne se bat pas vraiment contre The Sorrow, il l'analyse et observe s'il est apte à poursuivre son chemin vers The Boss. En même temps Snake va se battre mentalement et spirituellement. A la fin de ce combat Snake est apte à affronter sa dernière épreuve et tuer son maître.

Snake découvre en The Boss une femme exceptionnelle, dotée de tous les meilleurs aspects du soldat. C'est la pièce maîtresse.
Habillée en Blanc et représentant la femme, The Boss est l'être le plus pur de MGS3. Et Snake va prendre sa place en réalisant sa dernière épreuve.

Voila Kojima n'a donc pas intégré l'unité cobra par manque de Boss ou juste en tant que cadeau au Gru; mais c'est bel et bien les patriotes qui les ont inclus afin que Snake parvienne à tuer The Boss. Kojima nous livre la mue du Serpent en 6 étapes. Avec en dernière étape une splendide maturité, qui se traduit par la haine envers les USA et aussi l'apprentissage de l'amour... ^^

Gladiator

Ressemblances entre The Boss et Olga Gurlukovitch

Après les différentes comparaisons de Dave85 entre des persos de MGS et d'autres jeux, je vous propose ici de découvrir "Olga contre The Boss", when it is MGS against MGS ...

Nous allons donc parler de deux des personnages féminins les plus charismatiques de MGS2 et MGS3. A première vue, rien ne permet de les rapprocher, et pourtant... Toutes les deux sont des expertes en combat. Très professionnelles, elles ne se jettent pas dans la bataille sans avoir connaissance de leurs valeurs ou de leurs capacités (Olga attendant le bon moment pour tirer dans la scène du Tanker ou The Boss, démontant l'arme de Snake tout au long du jeu.) Toutes deux sont de fières guerrières respectées par leur camarades, mais elles en causent néanmoins la perte et trahissent leurs unités respectives : The Boss sacrifie l'unité Cobra pour ne pas dévoiler sa couverture et Olga trahis son unité, puisqu'elle travaille pour le compte des Patriotes. Chacune d'entre elle possède un fils qu'elles n'ont pu ni l'une ni l'autre tenir dans leurs bras. A ces quelques ressemblances, on peut rajouter le double jeu de chacune : Olga : Espionne pour le compte des patriotes et The Boss travaillant pour les USA, le fait que leur père ait été assassiné (Par les Philosophes pour The Boss et par Ocelot pour Olga) Enfin, la manière dont elles laissent leur vie pour les autres : Olga se sacrifie pour la survie de son fils en sauvant Raiden, et The Boss préserve les relations entre les USA, l'URSS et la Chine. Quoiqu'il en soit, une belle leçon d'humanité donnée par ces deux femmes que tout rapproche.

Idaho

La rivière de la vie

Ici encore, j'ai été inspiré par les articles de mes prédécesseurs (Glad et Dave85), pourtant je marchais dans la rue pour rentrer chez moi lorsque cette analogie m'est venue ...

Encore une analogie ? Encore avec FF7 ? Et oui, à croire qu’il n’y a qu’une seule et unique manière de faire un hit. Dans chacun de ces deux jeux, apparaît un élément, une épreuve un peu spéciale et qui transforme en quelque sorte notre héros. Cet élément n’est autre que l’eau, ou plus précisément la rivière. Comme Glad nous l’a fort bien fait remarquer, l’épreuve de la rivière aide notre serpent à muer, et ce tout au long du jeu. Dans la mission vertueuse, bien que Snake soit gravement blessé, elle le soustrait à la vision de ses ennemis, et lui sauve la vie. Ici, l’eau a bel et bien une consistance physique, matérielle. Plus tard, elle revient dans le jeu, par l’intermédiaire de « The Sorrow », mais sous une forme beaucoup plus spirituelle. C’est ici que commence l’analogie avec ce qui est décrit dans FF7 comme étant la rivière de la vie. Dans les deux cas, nos héros (Naked Snake ou Cloud Strife) se retrouvent perdus et seuls, aux frontières de la mort. Perdus moralement, puisqu’ils sentent la fin venir, et physiquement également (Clad est amnésique handicapé lorsqu’il tombe dans la rivière). Pourtant, ils ne peuvent s’en sortir seuls et ici, seul le mental compte. Dans ce monde dans lequel ils coulent, c’est de l’analyse de leur passé qu’ils devront tirer les réponses qui les aideront à construire le futur. (Construire le futur tout en gardant le passé vivant sont une seule et même chose, cela ne vous dit rien ?) L’ensemble étant intrinsèquement lié dans une même vision de la vie. Finalement, après avoir vaincu leurs démons intérieurs et affronté leurs peurs passées, ils deviennent capables d’éclaircir la vision de leur futur, et de continuer à se battre. De remonter à la surface de l’eau pour accomplir leur devoir, et ainsi, refermer la boucle de la vie.

Idaho

Le partage de l’héritage

A la fin d’MGS3, le problème de l’héritage se pose. Ou est-il passé ? La est toute la question. Chacun des trois protagonistes du jeu (Ocelot Eva et Snake) semblent en avoir une copie, mais qui possède le « vrai » héritage ? Est-il séparé en plusieurs parties ? Cette phase d’MGS3 semble pour le moins trouble et nombre de joueurs semblent un peu dépassés par ces révélations qu’il est difficile d’interpréter. Voilà donc ma théorie concernant le « Legacy ».

Commençons par nous remettre en tête les différents éléments de la fin d’MGS3 :

- Le but ultime de The Boss : Faire revivre les Philosophes. Les Philosophes étant une entité tricéphale, représentant les Etats-unis, l'URSS et la Chine. Ces trois forces ont mis en commun, il y a quelques années, une somme colossale d'argent connu sous le nom d'héritage des philosophes. Ce legs a été récupéré par Volgin, son père étant le "banquier" des philosophes, en quelque sorte. Toutes les transactions effectuées (précisant l'emplacement des différents comptes bancaires centralisant cet argent) sont consignées dans un microfilm. Suite à quelques péripéties, The Boss récupère ce fameux legs des mains de Volgin.

-Arrivé à ce point là, The Boss possède la totalité de l’héritage entre ses mains. La question est maintenant : Comment faire revivre les Philosophes, qui étaient trois, alors qu’il n’y a qu’un seul héritage ? Réponse : Le découper en trois. Elle sépare donc la fortune et redistribue les informations sur trois microfilms qu'elle donnera à chacun de ses trois héritiers :

**** 1/3 de l'argent va à Eva, l'espionne envoyée par la Chine. Elle le lui remet en secret pendant la première partie du combat entre Snake et Volgin. Personne n'est au courant de la disparition de ce tiers là, puisque personne ne sait combien d'argent représente l'héritage. The Boss annonce à Eva qu’elle lui remet la totalité de l’héritage pour préserver la part qu’elle donnera à Snak : En effet The Boss connaît le rôle véritable d’Eva.
**** 1/3 de l'argent est remis à Ocelot pendant la seconde partie du combat entre Snake et Volgin. Elle explique à Ocelot qu'elle a donné un faux microfilm à Eva et qu'elle lui remet la moitié de l'argent. C'est en réalité un mensonge pour protéger Eva et la part des chinois.
**** le tiers restant revient à Snake. Elle le lui remet lorsqu'elle l'affronte, près du lac.

-Ainsi, 1/3 de l'argent est donné aux Chinois (Eva) aux américains (Snake) et aux russes (Ocelot). Or Ocelot est une taupe (ce qu'ignore The boss) travaillant pour les états Unis. Snake remet sa part de l'héritage au gouvernement, alors qu'Ocelot garde la sienne, prétextant que l'autre partie a disparue. Au final donc :

****1/3 de l'argent est aux mains du gouvernement chinois
****1/3 de l'argent est aux mains du gouvernement américain
****1/3 de l'argent reste dans les poches d'Ocelot.

Idaho

Recherche

Espace membre

=>Inscription<=

Interactif

Site : 22 visiteurs
Forum : 6 visiteurs

- 102312 membres -

Dernier inscrit :
utofuj 1164.46