Partie 1 : Jack the Ripper

Cette odeur me brûlait les narines.
Ces bruits bouchaient mes oreilles
Cette boue agressait ma peau,
Ce sang baignait dans ma bouche
Cette violence insultait mes yeux.

Chapitre 1 : 1985 : Jack à 4 ans, sa famille vient de se faire tuer en Afrique orientale.

Quand je mes suis relevé, j'ai vu du feu, j'étais jeune. Que ce passait il ? Où étais-je ? Un enfant ne peut s'adapter au monde extérieur, il a besoin de repères. Où est papa ? Où est maman ? Je criais, je hurlais, je criais, je hurlais :
« PAPA, MAMAN....!!??? »
Sans repère, un enfant est perdu, sans ses repères, un enfant n'a pas d'avenir.

« Tes parents sont morts »
A cet instant mon monde c'est écroulé, je me suis avisé du sens de cette phrase, avant de me demander qui l'avait prononcé.
C'était un homme de grande taille. Il portait une barbe, ses longs cheveux châtains épousaient la force du vent qui attisait les flammes. Il avait une voix rauque.
Il m'a pris dans ses bras et nous a projeté sur le sol en un instant !! Je l'ai vu saisir son arme, un P90 -une arme redoutable- « Des Jacks, enfoirés de Japonais ».
Je leva les yeux au ciel, c'était un avion, il fonçait sur nous, il fonçait, il allait nous percuter. L'homme leva son arme et commença à tirer en hurlant.

Pour lui cela dura un instant, mais les cris de son arme, mêlée au crépitement du feu et au rotor de l'avion résonnèrent dans ma tête pendant un millénaire.

Quand les hurlements des armes se tuèrent, j'ouvris les yeux, l'homme me regarda d'un air étrange, il me prit dans ses bras.
« Où sont papa et maman? » lui demandais-je..
« Ils sont morts, je suis ton nouveau père....... Désormais tu t'appelleras Jack. »
« Et toi comment tu t'appelle...? »
« Tu dois m'appeler.. SOLIDUS »

Chapitre 2 : 1987, Jack à 6 ans

« cours, cours , cours, !! »
Solidus hurlait, il criait, mes oreilles étaient remplies de ce son, mais je n'étais pas seul. 60 autres enfants s'entrainaient à mes cotés. Ils puaient la sueur... je puais la sueur.. mais Alexandre le Grand puait encore plus la sueur.
Je ne savais pas pourquoi Solidus l'avait appelé ainsi, tout ce que je sais c'est que je le détestais.
Je le déteste. Ses râlements et son souffle violent m'irritaient, et quand il m'a craché dessus...
je l'ai étrangleé .. j'ai hurlé, j'ai saisit une pierre et je lui ai ouvert le ventre.
Tout les autres enfants me regardaient avec un air effrayé.
Il se sont alors tous précipités sur moi, il m'ont battu à mort, on frappé, hurlé, matraqué, lapidé....
Solidus ne se décida à s'approcher qu'une fois que je les eu tous vaincus...
Il se tenait juste devant moi.
Il me frappa alors violemment au visage, je me relevais péniblement, cachant mes yeux sous mes longs cheveux blonds. Il ne s'attendait pas à ce que je riposte et que je lui morde les testicules....
Le lendemain, il est venu me voir à l'heure du repas. Il a pris mon assiette et m'a donné la sienne. Sa nourriture ne contenait pas de poudre à canon -comme la notre habituellement-, c'était de la viande.
« ça n'arriveras pas tout les jours... fils » dit-il en me tournant le dos.
Conscient du respect et de l'impact qu'avait eu mon geste, je mangeais la viande lentement, respectueusement, sans avidité, pour montrer ma force à Solidus.

Mais au fond de moi, je pense que c'était pour savourer un instant que je ne revivrai jamais.

Chapitre 3 : 1990 : Jack l'éventreur à 9 ans.

« Combien ?? »
« 4, monsieur !! »
Clak !! Goliath venait de se faire frapper par Solidus.
« Combien ?!! »
« ... »
« Combien !!!??? »
« 67 » lui répondis-je
« Fais mieux la prochaine fois. »
Malgré son visage sévère , je savais que Solidus était fier de moi. Je tenais entre mes mains un AK74U, je venais de revenir de mission, j'avais tué 65 personnes, comme Solidus me l'avais ordonnée. Je suis Jack l'éventreur, je n'ai pas d'autres noms. Je ne connais pas mon âge; mon ancienne vie est déjà loin derrière moi. En ai-je eu une ? Je ne saurais depuis depuis combien de temps je tue pour Solidus, depuis combien de temps je vis avec ces autres enfants. Je sais juste que j'ai envie de tous les tuer, comme ça Solidus et moi seront seuls, comme ça... je pourrai le tuer.
« Combien ??!! »
« aucun..aucun.. »
BANG !! Narcisse venait de se faire tuer. D'où solidus tirait-il les noms dont nous étions affublés..? Je suis Jack l'éventreur. Je me hais.
« Demain, demain, les manifestants seront à l'arrière de la colline, demain je veux que nous les tuions, tous !!, Compris ??!! »
« Compris !!! »
« Jack ! Jack mèneras le groupe des petits garçons, il partira en premier. Maintenant allez rejoindre le lieutenant pour les exercices vidéo !! »
Le lieutenant débarqua alors dans sa Jeep, il en descendit d'un bond et parla à Solidus. « Général Sears, le major Ivan est ici. », « Emmenez le premier groupe aux exercices vidéos, les autres continueront à creuser les tranchés. »
Creuser, creuser, inlassablement pour creuser nos propres habitats où nous dormions. Creuser le soir pour y dormir et bouchér le matin pour que le terrain soit inchangés. La deuxième fosse servant pour nos morts. Une fois, l'un des enfants avait été jeté avec les morts en décomposition, il avait refusé de prendre une arme. Nous l'avons alors enterré vivant. Mais cette corvée allait me permettre d'échapper à l'exercice vidéo et de savoir qui était ce major Ivan.
Il arriva à son tour dans une jeep, il en sortit, il était vêtu d'un costume orange et d'un grand manteau. Il portait une fine moustache et ses cheveux mi-longs commençaient à blanchir, à coté de Solidus, les deux hommes semblaient avoir le même âge, mais d'après les dires des lieutenants, Solidus était plus jeune qu'il n'y paraissait. Je les espionnais quand tout à coup le dénommé Ivan fit sortir de son étui un revolver.
« Jack !! -Solidus me frappait- C'est quoi ça? » « un AK74U! » il me frappait « Et ça? » « un colt single action army ! » il me frappa, Solidus avait des méthodes pour nous apprendre à reconnaître des armes dès qu'il nous enroulait.
Comment pourrais-je oublier cette arme, Ivan me visa avec son revolver et me demanda: « Pourquoi m'espionne t'il? » il m'ignorait, demandant qui j'étais à Solidus. Il tiras vers moi mais il était trop tard, je lui avait déjà déboîté le coude.
Solidus me maîtrisa et je finis la nuit dans les tranchés au milieu des cadavres puants. J'entendis juste Ivan au loin m'appeler « Démon »

Partie 2 : Mon héritier

Chapitre 1 : il est ma fierté : 1990, Jack à 9 ans.

Je tenais cette arme entre mes mains, m'approchant de Jack, je le toisais avec un regard mauvais. Je lui mis l'arme entre les mains.
« Combien ? » me demanda-t-il ?
« Tous, lui répondis-je. » d'un oeil injecté de sang, il croisa son regard avec le mien.
« Vas-y! » lui dis-je.
Je m'accroupis et mes enfants partirent. Ils franchisèrent la colline qui se situait à deux mètres de notre position. Jack hurlait, il se battait comme aucun autre . La cadence de ses hurlements rythmait les secousses de son corps dûes au vibrations de son arme.
Je ne l'entends plus - il recharge.
Son cri résonne dans la plaine, et peu à peu c'est le seul bruit qu'il reste.
Plus un bruit, seulement la respiration haletante de Jack et des cliquetis de son arme vide avec laquelle il essayait vainement de tirer. Il ne restait que lui sur le champ de bataille.. Mais alors comment son équipe a-t'elle pu être décimée ?
Je sors de ma cachette, et je contemple le massacre, tous ont été tués. Les enfants , comme les adultes contre lesquels je les avais envoyés. Tous, et le responsable de ce massacre se tenait devant moi. Exténué, fatigué.. Mais déterminé.
« J'ai réussi ! »
« ? on, tu es toujours prisonnier.. »
« J'ai réussi -il leva la tête- je les ai tous tués....Je les ai tous tués, pour pouvoir être libre, être libre de te tuer !! »
« Alors oui, tu as réussit. Tu as agit en éliminant tous les obstacles, afin de détruire ce qui te retenait prisonnier. »
J'étais si fier, mon ultime élève, le plus grand combattant le monstre qu'était devenu Jack avait réussi à se battre pour sa liberté. Il ne lui restait plus qu'a me tuer pour prendre ma relève et détruire les Patriotes. J'ai enfin trouvé celui qui est près à tout et qui possède la force de les détruire. J'ai enfin un fils, un successeur. Mon dieu que je l'aime.
« Jack, viens... Tue moi... j'attends cela depuis des années. »
« Je te hais Solidus !!!! JE TE TUERAI !! »

Il se jeta sur moi , c'était un combat excitant violent, mon coeur battait à l'idée que Jack réussisse à me vaincre, il serait le meilleur de mes enfants, il serait..... Le fils de la Liberté.
Nos deux corps se ruèrent l'un vers l'autre pendant que le soleil se lève, laissant naitre un nouveau jour.

Chapitre 2 : C'est un tueur né: 19/12/1990: Jack l'éventreur à 10ans.

Son arme vola à travers le champ de bataille, Jack arracha sa chemise et se jeta sur moi, hurlant comme un possédé , je fis de même et m'élança dans cet affrontement qui devait décider si Jack était digne de tous nous sauver.
Son poing touche mon ventre, ma main lui tire le bras
Ses dents s'accrochent à mon bras, mon pied lui éclate le tibia.
Ses mains saisissent une pierre, ma tête se heurte à une pierre.
Je suis à terre.
« Je te hais , je te hais salaud, depuis le jour où t'as fait de moi un tueur, depuis le jour où tu nous as tous détesté, je te hais, je te hais, je te hais, je te hais, je te hais !!! »
« Cela me rappelle notre première rencontre, tu as tort, tu es un tueur né. »
« Quoi ?! C'est faux, c'est toi qui as fait de moi un monstre. »
« Non, je t'ai appris comment te battre, mais cet folie meurtrière t'habite depuis ta naissance, c'est dans tes gènes. »
Il me regarda avec un regard étonné.
« Je ne suis pas un tueur, tu m'as enroulé en te faisant passer pour mon bienfaiteur et tu m'as appris à tuer. »
« Jack, tu te souviens d'où vient ton nom? »
« Oui, de l'avion que tu as détruit la première fois que nous nous sommes rencontrés. »
« Non Jack, c'est faux, c'est toi qui l'as détruit. »
Quel déception, Je pensait que malgré sa vie où il n'avait connu que le meurtre, Jack avait réussit à s'extraire de ce contexte pour le critiquer et s'en libérer.
Mais ce n'est pas le cas.
Jack occulte son passé afin de s'abstraire de la violence. Il fuit ses démons intérieur pour pouvoir affronter ses ennemis.
Je pensais que Jack serait un héritier digne de moi, mais non, malgré son talent, il ne pourra jamais être libre.
« Jack, ce n'est pas moi qui ai détruit le kamikaze, c'est toi. J'étais à terre, tu as saisit mon arme et d'instinct, tu as braqué l'appareil et tu l'as dégommé. C'est là que j'ai su que tu serais le tueur parfait, avec un talent incomparable. Mais tu n'as pas su acquérir ta liberté, tu t'es contenté de fuir les problèmes, tu agis sans réfléchir, tu es aveugle. Tu portes bien le nom d'un kamikaze, le nom de Jack !! »
« non, non, je ne suis pas un tueur !! NOOOOOOOOONNNNN »
Son cri se mêla avec celui du rotor. Un hélicoptère se trouvait au dessus de nous, je reconnus tout de suite le sigle, « enfoiré d'ONG .. » marmonnais-je.
Tant pis pour Jack, il me fallait fuir , sinon ces humanitaires aveugle à la solde des Patriotes allaient me tomber dessus.
Qu'ils emportent Jack, son avenir n'as pas d'importance.
Je courus alors, le son de mes pas résonnait, ainsi que les violents sanglots de Jack. Ceux-ci dissimulaient la déception née en moi.

Epilogue :

2005 : Le Fédéral Hall: Jack à 24 ans.

Elles étaient là, elles s'agitaient et parlaient un anglais approximatif. Elles étaient groupées devant le Fédéral Hall et m'interrogeaient. C'était un groupe de touristes japonaises d'âge mur. Elles remplissaient leur rôle.
« Dites moi jeune fille, quel est le building que King Kong escalade dans le film...? »
« C 'est le Chrysler building » leur répondis-je.
« Non, c'est l'empire State.. »
C'était le plus beau jeune homme que j'avais jamais vu. Pas seulement à cause de son apparence ou de son allure, mais par l'expression de son visage. Il dissimulait une tristesse profonde et la discussions qui suivit pour savoir lequel de nous avait raison, était l'appel d'un enfant.. Un enfant qui n'avait pas eu d'enfance.
« Je pense que l'Empire State était dans Godzilla. »
« Non, vous vous trompez, c'est bien le Chrysler Building dans King kong.. »
Ce jeu à duré et duré, je suis une espionne, je faisais mon travail. Et pour la première fois, ça me rend heureuse. Heureuse et malheureuse. Heureuse d'avoir rencontré cet homme. Malheureuse de lui mentir.
C'est comme ça que j'ai fait la connaissance de Jack.

2007 : La Big shell : Jack à 26 ans.

Le codec sonne.
« Snake , c'est moi. »
« Otacon ? Qui y a t-il ? »
« Mei Ling m'informe de l'arrivé dans l'Etai B des Seals. Cache toi. »
« Pas de problème, y'a des casiers. »
A peine ai-je refermé la porte qu'un bruit se fit entendre, plusieurs Seals hurlaient... « Où est-il ? » « qu'est-ce que ..? », leur cris me glacèrent le sang...quand le massacre fut stoppé, j'enfilas un des uniformes de Seals afin de passer inaperçu.. Mais un bruit se fit entendre dans la pièce centrale.
C'était lui, c'était Vamp, Je l'avais aperçu depuis L'Etai A.. Je suis sur qu'il massacre encore des gens.. Puis j'entends une voix jeune.
« Qu'est-ce que tu es ? »
A ce compte Vamp allait le tuer. Je sors de ma cachette, je hurle au jeune homme : « couche toi ! », et j'ouvre le feu... !
Le jeune homme est sauf.. Mais Vamp à disparu.
C'est comme ça que j'ai connu Raiden.

Dernier chapitre : Raiden n'existe plus.

2018 : au coeur de Tokyo : Jack à 37 ans :

Le Metal Gear plane au dessus de moi. Les ailes grandes ouvertes et son bec poussant un cri qui déchire l'air.
« Snake , tu es blessé.. ? »
« Raiden...ça va.. » Me répondi-t'il.
« Ne m'appelle plus comme ça... »
Sa blessure le fait souffrir. Il m'a appris à changer de nom, à changer d'idéaux, pour que ceux-ci deviennent miens... Je ne m'appelle plus Jack, je ne suis plus Jack l'evrentreur ni le démon blanc. Et je dois arrêter de me mentir, je n'ai pas trouvé de nom, ni d'idéal, j'ai copié les idéaux d'un homme plus pur que moi.. Je ne suis pas libre.

« Rose, je n'ai pas de nom.. Je ne pourrais pas nous sauver. Il n'y a pas d'avenir pour quelqu'un qui se ment. Mais mon avenir c'est notre enfant....Prends soin de Pierre. Il construira notre futur il est notre dernièr espoir...!!!! »

Moi même touché gravement je ne pouvais me battre, Rose hurle, me supplie.. je coupe mon codec, je saisis mon arme, ...à coté de moi Snake s'est évanoui, je braque mon arme vers le Metal Gear Phoenix... Mais c'est trop tard.
Il vient de retourner sa queue et de lancer un missile nucléaire qui a détruit toute la ville.

Je suis mort.
Tant mieux.

Raiden enfant: Quinton flyn
Raiden adulte: Quinton flynn
Solidus: John Cygan.
Ocelot: Josh keaton et Rik Zimmermann
Goliath: Mark Hamill
Narcisse: Hayden christensen
Rose: Lara cody
Touristes Japonaises: Hideo Kojima
Solid snake: David Hayter
Otacon: Christopher Randolph
Vamp: Phil la Marr

Mixage voix Raiden enfant: Dave85
Mixage des voix de josh Keaton et rik Zimmermann pour Ocelot:
Auteur

Director:
Auteur

Distribuer par
Ultimetalgear.com

D'après l'oeuvre de Hideo Kojima:
Metal Gear solid
Metal Gear solid 2: Sons of Liberty
Metal Gear olid 3: snake Eater

Metal Gear solid:
Raiden: Le demon blanc.

Ocelot : Oui, c'est fait. Oui c'était Parfait, le garçon à été élevé dans ce but, oui c'est parfait. New York est détruit et tout le monde.. Pardon, les rares qui connaissaient votre existence doivent vous penser détruit. Oui c'est cela, bien ma mission va arriver à son terme..Merci, adieu..
Messieurs les Patriots.

Dave85

Voir les autres Fanfics >>

Recherche

Espace membre

=>Inscription<=

Interactif

Site : 33 visiteurs
Forum : 1 visiteur

- 103541 membres -

Dernier inscrit :
1ada21j 1176.75